Ferdinand Buisson, le père de l’école laïque

Ferdinand Buisson, député de la Seine de 1902 à 1914 a été un ardent défenseur de l’enseignement professionnel obligatoire et du droit de vote des femmes. Il préside la Ligue de l’enseignement de 1902 à 1906 et supervise le travail d’écriture et de conception des lois sur la laïcité. En 1905, il est le président de la commission parlementaire qui rédige le texte de la loi de séparation des Églises et de l’État.

Le Salon du Livre Jeunesse vient à vous

Le salon vivra cette année mais autrement !

Compte tenu des enjeux de santé publique, des dernières annonces concernant la situation sanitaire, il nous apparaît aujourd’hui responsable à l’égard de tous les participants de tenir le salon mais sous une forme inédite.

17 000 personnes participent et visitent le salon chaque année.

Nous avions espéré un temps pouvoir permettre au grand public de partager une année de plus ce moment convivial autour du livre : malheureusement, force est de constater que les événements culturels sont bousculés et paient le prix fort de cette période de pandémie.

Le salon n’accueillera donc pas au Palais des congrès.

Pour autant, nous souhaitons plus que tout que cette grande fête du livre se tienne malgré le contexte : ses forces vives viendront donc à votre rencontre à l’occasion de temps dédiés.

Villes et associations partenaires, libraires, réseau de lecture publique, enseignants, bénévoles, auteurs, artistes : nous allons créer ensemble de nouvelles formes d’action pour faire vivre plus que jamais le livre et la lecture !

Le Serment de Vincennes

Le Serment de Vincennes. Le 19 juin 1960, 400.000 manifestants au bois de Vincennes validaient un serment prononcé le matin au Parc des expositions de la Porte de Versailles. Ce serment émanant d’une pétition qui avait recueilli près de 11 millions de signatures, exigeait que la République réserve les fonds public à l’enseignement public. Pour commémorer les 60 ans de cette journée, un documentaire d’une trentaine de minutes la décrit avec les   arguments qui justifiaient cet engagement, après avoir retracé les relations conflictuelles entre enseignement public et privé depuis la Libération et leurs rapports à l’Etat.